Le café littéraire du 24 mars 2013 à 17 heures

Comme prévu, l’association « les amis de la bibliothèque de Pléhédel » a tenu dimanche 24 mars 2013, son café littéraire chez Jean-Marie, à Lanleff.

Les correspondantes de « la Presse d’Armor » et de « Ouest-France » étaient présentes. (voir l’article de O.F. ci-dessous).

Les échanges, riches, ont porté sur plusieurs ouvrages publiés à différentes dates.

« La vérité sur l’affaire Harry Quebert » (voir sur ce site)

« Betty » de Arnaldur Indridasson,

« Un sentiment plus fort que la peur » de Marc Lévy,

« Le sang noir » de Louis Guilloux,

« La tricoteuse des bords de mer » de Jil Mac Neil,

« Le cas Sneijder » de Jean-Paul Dubois,

« Les oubliés de la lande » de Fabienne Juhel,

« Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants », ainsi que « Rue des voleurs » de Mathias Énard,

« Splendeur et misère des courtisanes » de Honoré de Balzac.

On a aussi discuté de la place des romans policiers, romans noirs dans la litérature.

Jean-Marie a donné son avis sur les « liseuses », ces écrans qui permettent d’accèder à une bibliothèque importante pour un encombrement minimum ; pour lui, les progrès faits rendent l’outil attractif et d’utilisation agréable. Il a aussi insisté sur le fait que cela ne doit être qu’un moyen supplémentaire pour lire, à côté des prêts de livres à la bibliothèque, des achats de livres de poche et des éditions papier originales

Ces échanges, ouverts à qui le souhaite, permettent aussi d’orienter le travail des bénévoles dans le service qu’ils rendent aux utilisateurs de la bibliothèque de Pléhédel.

 

 

 

(468)

Ce contenu a été publié dans Les manifestations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.