Rencontre entre les élèves de l’école primaire de Pléhédel et une écrivaine

p1080350p1080351

Jeudi 17 novembre, nous avons rencontré Céline Lamour-Crochet.
Nous sommes allés à la bibliothèque de Pléhédel, où elle nous attendait. Céline est l’écrivaine du petit roman « Lilou et Louka » que nous avons lu en classe, et que nous avons aimé.

Elle nous a expliqué comment étaient fabriqués les livres. Tout d’abord, elle écrit ses idées, parfois juste des mots, dans un petit carnet, là où elle se trouve, pour ne pas les oublier. Elle a plein de petits carnets, remplis de mots.
Ensuite, elle imagine l’histoire, et elle se met devant son ordinateur pour commencer à l’écrire.
Quand l’histoire est finie, elle l’imprime et la corrige DIX fois.

p1080357

p1080352

D’où viennent ses idées ?
1/ de ses enfants et de leurs aventures
2/ de ses voyages
3/ de ce qu’elle voit autour d’elle, à la télévision etc…
Pourquoi écrit-elle des livres ?
Avant, elle était pilote d’avion pour l’armée !
Et puis, elle a eu un fils qui avait une grave maladie, alors elle est restée davantage à la maison, et, pour s’occuper, elle s’est mise à écrire des histoires pour ses enfants.
Céline envoie son histoire terminée à un EDITEUR. Non, pas un, mais plusieurs, beaucoup d’éditeurs. Quand un éditeur est content de son histoire, il la fait illustrer par
un ILLUSTRATEUR. Quand les pages sont prêtes avec les dessins et le texte, il l’envoie à un IMPRIMEUR, qui fabrique les livres en beaucoup d’exemplaires. Céline nous a montré les feuilles géantes qui sortent de l’imprimerie avant d’être coupées, et
même le carton pour fabriquer la couverture.
Tous ces livres sont stockés dans un hangar, chez le DIFFUSEUR, qui s’occupera de les envoyer dans toutes les librairies intéressées. Les livres seront transportés par un CAMIONNEUR. Ensuite, ils seront vendus par le LIBRAIRE.
p1080367p1080372

Aujourd’hui, Céline a écrit près de 120 livres pour enfants ! Pourtant, elle nous a paru jeune !
Céline a même écrit un livre de calligrammes qu’elle nous a montré. C’est une histoire avec son chat. Nous l’avons trouvé très très bien. Et elle avait préparé tout le matériel pour que nous fassions chacun un calligramme avec un éléphant. C’était super.

p1080374

 

 

Merci à Françoise, notre bibliothécaire, d’avoir organisé cette rencontre !

PS : L’après-midi, la maîtresse nous a expliqué à quoi sert l’argent du prix d’un livre.
Comme nous l’a dit Céline, beaucoup de monde travaille avant que le livre n’arrive dans nos mains.
Si le livre (par exemple un album pour enfant) coûte 10 €,
– le libraire gagne 3,50 €.
Le reste va à l’éditeur, qui paye
– l’auteur : 0,50 € et l’illustrateur : 0,50 €.
– l’imprimeur : 1,70 €
– le distributeur : 1,30 €
– le camionneur : 0,50 €
– les impôts : 0,50 €
Il lui reste 1,50 € pour payer ses employés (ceux qui l’aident à choisir et
corriger les livres) et toucher un salaire.
Et si le livre ne se vend pas, c’est l’éditeur qui aura dépensé de l’argent et
‘en gagnera pas.
Voilà pourquoi c’est risqué d’être éditeur, et très difficile de gagner sa vie
en écrivant des livres.

Les CE1-CM1 de l’école Albert Camus

p1080368

(83)

Ce contenu a été publié dans Les manifestations, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *