Retour sur les lectures de l’année 2014

marque pages2014 fut une belle année pour les livres. Sur la cinquantaine que j’ai lue, plusieurs m’ont vraiment enthousiasmé. Parmi ceux-là, il y a ceux écrit par certains de mes écrivains favoris, comme « Le Royaume » d’Emmanuel Carrère, « Tempête » (surtout la première nouvelle) de J.M.G. Le Clézio, « L’amour au temps du choléra » de Gabriel Garcia-Marquez…
J’ajoute à cette liste prestigieuse un livre dont l’idée m’a semblé audacieuse et la réalisation, passionnante : il s’agit de Meursault contre-enquête, de Kamel Daoud.

Il y en eut quelques autres, écrits par des auteurs que je ne connaissais pas du tout. Je devrais écrire « auteures » car ce sont des femmes. Même écrivant en français pour deux d’entre elles, elles viennent d’Asie, d’Afrique, d’Amérique. Leurs livres respirent le monde, chantent les couleurs, se cognent au mal, décrivent des destinées fragiles qui tentent de résister … parfois, elles y parviennent. Des écritures très fortes, très enracinées, mais ouvertes vers l’universel. Des récits structurés, des narrations raffinées. Elles s’éloignent des canons classiques – trop masculins ? trop occidentaux ? – pour offrir des visions qui font voler, marcher, dormir, courir, souffrir, jouir…

Ces livres sont :
Les collines d’Eucalyptus, de Duong Thu Huong (Vietnam)
Les douze tribus d’Hattie, de Ayana Mathis (Etats-Unis)
Le ravissement des innocents, de Taiye Selasi (Ghana – Etats-Unis)
Bain de lune, de Yanick Lahens (Haïti) [ Prix Femina 2014 ]

A ces livres-là, j’ajouterais volontiers un autre livre, de toute petite taille, très dérangeant. C’est un peu gênant d’en parler ainsi car il a été écrit par une amie. Je ne la connaissais pas encore bien, quand je l’ai lu… et défendu.
Il s’agit de Trois entretiens avec Léo de V. de Manuelle Campos.

Je vous souhaite une excellente année 2015, avec de bonnes lectures tous les jours, et toutes les nuits, aussi…

(194)

Ce contenu a été publié dans Lectures. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.