Ultime partie – Marc Dugain (Gallimard – 2016)

Ultime partieAprès avoir fini de lire Ultime Partie, j’ai relu rapidement ce que j’avais écrit en juin 2014 à propos du livre précédent de Marc Dugain, L’Emprise, dont Ultime Partie est la suite (et fin ?). Je ne vois pas vraiment ce que je pourrais écrire de différent, tellement le propos, l’écriture, l’énergie, les sous-entendus, et la description générale du monde politique français sont semblables. Et c’est tant mieux. A ceci près, qu’il y a dans Ultime Partie une réflexion sur les institutions politiques françaises vers un nouveau type de régime qui laisse à penser !
Alors plutôt que de me répéter, j’ai juste envie de vous livrer quelques courts extraits que j’ai trouvés particulièrement intéressants.

« Il faudra vous y faire, la France n’adoptera jamais le modèle ultralibéral que vous préconisez. Elle ne sera jamais non plus à gauche car la gauche n’a rien d’autre à proposer que de bricoler le libéralisme, en atténuer quelques excès. Quant à l’extrême gauche, tant que ses solutions seront essentiellement bureaucratiques, elle restera autour de 5%. Je ne crois pas non plus à une extrême droite majoritaire. Ne pouvant être ni à gauche, ni à droite, je me suis placé au-dessus. Sinon, vous vous faites balayer par les mouvements d’essuie-glace qui sont de plus en plus rapprochés, vous l’aurez remarqué. » (Le Président de la République, Launay, à l’Ambassadeur des Etats-Unis)

« Ultra libéral, il en vient à se demande si son intérêt, à terme, ne serait pas de mettre la main sur le Mouvement patriote qui, après des résultats électoraux fulgurants, risquait de marquer le pas, handicapé par une absence de figure charismatique, par la faiblesse intellectuelle de ses dirigeants, et par une porosité à la corruption pratiquée avec la candeur du nouveau-né. » (A propos de Lubiak, l’ennemi intime de Launay et corrompu jusqu’à la moelle)

« L’essence de la politique est là. Faire le sale boulot sans déranger les consciences. » (Launay à Stambouli, son médecin personnel)

« Le principal problème de Lubiak est de blanchir son argent. Jusqu’ici, il procédait à des ventes aux enchères de livres anciens bidons. Il vient de se rallier à un système bien connu, celui des conférences. Pas des conférences à Harvard ou à Cambridge, mais devant des auditoires confidentiels qui soi-disant paient très cher pour venir l’écouter. En réalité, j’ai appris que ces conférences à 150 000 € – il en donne une trentaine par an – sont payées par des fonds off shore qui lui appartiennent indirectement. C’est comme ça qu’il blanchit une partie de son argent, un procédé utilisé par bien d’autres hommes d’Etat avant lui. » (A propos de Lubiak, l’ennemi intime de Launay et corrompu jusqu’à la moelle)

« Et ça ne fait que commencer. L’évolution technologique radicale dans laquelle nous sommes va creuser le fossé entre ceux qui savent, ceux qui possèdent, honnêtement ou non ; et les autres. Bientôt on pourra se passer de l’homme dans la plupart des process industriels. Les richesses seront de plus en plus concentrées et pour le reste on donnera aux gens l’illusion d’une répartition équitable. » (Blandine Habber, ex PDG d’Arlena, le consortium nucléaire du pays)

« Il ne se voyait pas continuer à diriger la DCSI en pleine mutation technologique, à l’heure où les Américains étaient capables de mesurer la fréquence cardiaque de chaque individu n’importe où dans le monde, à l’heure où le secret et la vie privée s’apprêtaient à disparaître, livrés aux géants de la Toile, petits marquis du renseignement, recouvrant d’une chape une humanité asservie pour la première fois sans bruits de bottes ni musique militaire. » (A propos de Corti, le directeur du renseignement intérieur)

« Le mal du siècle n’est pas le terrorisme dont vous entretenez la menace, il est la conséquence de la dérive mafieuse dont vous métastasez tous les systèmes politiques. » (Terence, le journaliste d’investigation intègre)

Ce n’est qu’un modeste florilège…

Marc Dugain 2

Marc Dugain

(87)

Ce contenu a été publié dans Roman, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ultime partie – Marc Dugain (Gallimard – 2016)

  1. ALBERT Jean-Claude dit :

    Bonjour
    Je souhaite entrer en relation avec Mr Marc DUGAIN soit par voie postale, soit autrement. J’habite Paris ( 75005) et peut le contacter également lors d’un de ses passages dans la capitale. Ma motivation est un peu l’aspect littéraire… mais surtout l’aéronautique . Mes coordonnées . 0770021933
    Merci de retransmettre ma demande

  2. Jean-Marie dit :

    Bonjour,
    Désolé, nous n’avons aucun contact direct avec Marc Dugain, comme avec la plupart des auteurs chroniqués sur ce site
    Cordialement
    Jean-Marie pour « Les amis de la bibliothèque de Pléhédel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *