Yvette Le Treust quitte la bibliothèque après 20 ans de bénévolat

 

La bibliothèque bénéficie maintenant de locaux adaptés au plateau scolaire mais elle a connu des infrastructures rudimentaires. Sous la férule d’Yvette Le Treust et d’une poignée de bénévoles. Sa fondatrice a décidé de mettre fin à son bénévolat. À cette occasion des élus, des amis et des enseignants d’Albert-Camus se sont retrouvés pour saluer son investissement.
Une belle détermination
En 20 ans, elle a bien rempli sa mission. « C’est grâce à elle que nous avons une belle bibliothèque », souligne Yvon Le Put, le maire. Beaucoup se souviennent des livres entassés dans une armoire métallique à la mairie. Après l’aménagement de classe à l’école Albert-Camus, des locaux se libèrent. Yvette Le Treust suivra plusieurs formations avec la bibliothèque de Plérin. Elle connaît l’informatisation, un très gros travail.
L’accueil des enfants
Des activités diverses ont marqué l’histoire de cet établissement. Yvette Le Treust regrette « la faible fréquentation des adultes. Le bibliobus apporte régulièrement des livres souhaités. Elle fonctionne bien avec une dizaine de bénévoles. » Elle aimerait qu’un jour un emploi de bibliothécaire pérennise ce lieu de rencontres, de vie et d’échange.

(759)

Ce contenu a été publié dans Les manifestations, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.